Qu’est ce qu’un chauffe-eau thermodynamique ?

Le chauffe-eau thermodynamique est de plus en plus installé. En effet, il représente la solution idéale pour remplacer votre chauffe-eau  électrique, qui possède un coût d’exploitation plus élevé. Voyons ensemble ce qu’est un chauffe-eau thermodynamique, ses nombreux avantages ainsi que son fonctionnement.

 

Qu’est ce que le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique chauffe l’eau sanitaire au moyen de l’aérothermie. Il récupère les calories qui sont dans l’air. Ainsi, il fournit la chaleur à l’eau du ballon. L’énergie du chauffe-eau thermodynamique est gratuite, propre et inépuisable ! Ce chauffe eau peut utiliser différentes sources telles que l’air extérieur ou bien, l’air provenant d’une VMC. Ce type de chauffe eau consomme beaucoup moins d’énergie qu’un chauffe-eau électrique. Pour bien fonctionner, le chauffe-eau thermodynamique doit être installé sur une surface de 10m² au sol. Petite astuce pour obtenir une consommation économique, il est déconseillé de disposer votre chauffe-eau thermodynamique à l’intérieur des pièces de vie d’un logement, parce que cela pourrait engendrer une consommation excessive de chauffage.

 

Les avantages d’un chauffe-eau thermodynamique

Les principaux avantages du chauffe-eau thermodynamique sont nombreux. Parmi eux, on notera :

– Un prix largement abordable par rapport aux autres types de chauffe-eaux
– Une grande simplicité d’utilisation
– Un fonctionnement silencieux
– Un gain notable de place
– De grandes économies d’énergie
– Une solution écologique
– Un temps de chauffe eau qui s’avère très court

 

Le chauffe-eau thermodynamique assure quasiment jusqu’à 70 % d’économie d’énergie !

 

Le fonctionnement d’un chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique fonctionne exactement de la même façon qu’une pompe à chaleur aérothermique. Il sert de couplage à un ballon et à une pompe à chaleur. Il utilise les calories de l’air dans le but de chauffer un liquide caloporteur. L’eau qui est stockée dans le ballon est chauffée quant à lieu la phase de détente du fluide. Il faut noter que cette technique fonctionne lors de toutes les saisons puisque le chauffe-eau thermodynamique utilise l’air dans une pièce de l’habitation non-chauffée. Quand le fluide colporteur circule, le chauffe eau consomme de l’électricité, lorsque la partie nommée «compresseur» est en état de fonctionnement. Au moyen de l’apport gratuit de l’air, la quantité d’électricité consommée est largement inférieure à la qualité de chaleur diffusée dans le réseau d’eau chaude. Un chauffe-eau thermodynamique consomme à peu près 1 kWh d’électricité pour 3 à 4 kWh de chaleur produits. Il s’agit du Coefficient de Performance ou COP.

Obtenir une excellente qualité de l’eau potable

L’eau que nous obtenons du robinet ou bien dans de n’importe quel appareil comme votre baignoire  symbolise seulement 1 % de l’eau potable distribuée. L’eau que nous obtenons est rendu potable grâce à un système de purification puisqu’elle est d’abord issue de nappes d’eau de source d’eau extérieure. Grâce à ce système, il vous ait possible de l’utiliser à volonté sans risques de problèmes de santé. Quels sont les avantages de traiter l’eau potable ? Et comment fait-on ?

 

Pourquoi traiter l’eau potable ?

Il faut traiter l’eau potable pour diverses raisons, qui sont :

– la plus importante : elle est fortement calcaire dans certaines régions. Ainsi elle entartre tous vos appareils, laisse des traces blanches aux endroits où vous lavez à l’eau, et peut assécher également la peau et les cheveux. Al contrario l’eau potable peut être également trop douce et entraîner le risque de corrosion pour les appareils.
– la présence d’une multitude d’impuretés tels que traces de nitrates, sulfates ou encore de fer.
– le danger de pollution.
– le mauvais goût de l’eau potable du robinet.
– Adaptation de l’eau à l’usage que vous souhaitez en faire, par exemple pour la cuisine, les WC, le nettoyage ou encore boire.

 

Les moyens pour traiter l’eau potable

Il y a différents moyens de traiter l’eau potable par divers dispositifs. Ces dispositifs sont :

– la carafe filtrante qui s’avère être le dispositif le plus répandu. Elle enlève le goût du chlore et supprime le calcaire et le plomb.
– l’adoucisseur qui comme la carafe filtrante, lutte contre le calcaire. Il change le calcium et le magnésium de l’eau en sodium.
– l’osmoseur est un dispositif très utile puisqu’il élimine beaucoup d’éléments, dont les minéraux. Il fonctionne par filtres.
– le filtre sur robinet ou sous évier, il supprime les polluants et une multitude d’autres éléments comme les pesticides, le plomb, les nitrates et le goût de chlore.
– l’anti-tartre stoppe les dépôts de calcaire. Il est dupliqué en plusieurs modèles : électroniques, à injection de CO2, magnétiques, et à billes de polyphosphates. Ces appareils ne diminuent pas les taux de magnésium et de calcium. L’injection de CO2 aurait pour but de réduire le Ph de l’eau mais rien n’a pu être prouvé.
– le filtre UV, il combat les microbes grâce à une lampe émettant des rayons UV
– le vivificateur produit une « énergie vitale », créé J. Grander. Il se pose sur les conduites.

L’importance du groupe de sécurité pour votre chauffe eau

Il est obligatoire d’utiliser un groupe de sécurité pour votre chauffe-eau. Il a pour fonction de sécuriser votre logement en cas de suppression de la cuve de votre cumulus. Pour éviter de changer votre groupe de sécurité tous les 5 ans, il vous faut bien l’installer et bien l’entretenir. Voyons ensemble ce qu’est un groupe de sécurité, comment l’installer ainsi que des conseils d’entretien.

 

Qu’est-ce que le groupe de sécurité pour votre chauffe eau ?

Un groupe de sécurité est un système de plomberie dont le but est de garder la pression inférieure à 7 bars dans un chauffe-eau électrique. Sa fonction principale est l’évacuation de l’eau évitant toute suppression dans le chauffe-eau. Il a ensuite d’autres fonctions :

  • Stoppe l’arrivée d’eau froide
  • Vidange le ballon
  • Stoppe l’eau chaude afin d’éviter qu’elle remonte dans le courant d’eau froide

 

Installation du groupe de sécurité

Pour installer votre groupe de sécurité, vous devez le disposer sur l’arrivée d’eau froide. L’étanchéité est assurée par un ruban téflon ou par filasse. Ce système permet d’éviter le perçage ou l’explosion de la cuve qui serait provoqué par une importante dilatation du ballon. Le groupe de sécurité se met en marche au-delà de 7 bars de pression et il est recommandé de l’entretenir tous les mois, dans le but d’éviter son entartrage.  Il est vivement conseillé de poser un vase sanitaire en complément, pour éviter une perte d’eau chaude. Ce système évitera l’usure de votre groupe de sécurité.

 

Entretien du groupe de sécurité de votre chauffe eau

Pour connaître le moment où il vous faudra changer votre groupe de sécurité, portez votre attention sur le goutte à goutte qu’il produit lorsque le chauffe eau se met à chauffer. Si le goutte à goutte devient plus important, c’est le moment de changer votre groupe de sécurité. Il vous faut cependant purger une fois par mois votre groupe de sécurité. Pour cela :

  • Fermer le robinet qui arrête le fonctionnement du groupe de sécurité et activer la purge au moyen du bouton de manœuvre de la soupape.
  • Ouvrir tous les robinets d’eau chaude.
  • Prenez des bassines ou des seaux pour laisser couler quelques litres d’eau.
  • Fermez la purge ainsi que les robinets d’eau chaude et re-ouvrez le robinet pour mettre en marche le groupe de sécurité.

Les différents types de robinets

Outre les critères esthétiques tels que le design et les finitions, pour choisir le type de robinet qui vous correspond je vais vous donner quelques conseils. En effet, vous aurez tendance à choisir quelque chose qui vous plaît esthétiquement mais qui au fil du temps ne vous correspondra pas forcément. Dans la suite de cet article, je vais vous présenter les différents types de robinets les plus courants que l’on peut installer dans une cuisine ou une salle de bain. Outre les différents types de robinet, vous pouvez également voir les différents types de chauffe-eaux.

 

Les robinets mitigeurs

Je vais d’abord vous présenter l’un des robinets les plus courants et les plus demandés lors de la construction d’une maison. Il s’agit du robinet mitigeur. Il est très maniable, vous pouvez vous en servir d’une seule main grâce à sa manette de commande. Cette dernière permet de régler à la fois le débit et la température de l’eau. Les robinets mitigeurs sont donc plus économes et vous permettent de régler préalablement la température de l’eau que vous souhaitez. Il existe également des robinets mitigeurs thermostatiques qui s’avèrent fort utile lorsque vous avez des enfants puisque vous pouvez régler la température maximum de l’eau, sans que celle-ci ne puisse être dépassée.

Les robinets à température

Les robinets à température sont également fort utiles. J’entends par température, un robinet consacrée seulement à faire parvenir de l’eau froide ou de l’eau bouillante. Il en existe plusieurs selon vos choix : le robinet à eau froide, le robinet à eau pure, à eau bouillante et à eau pétillante. Ils ont chacun différentes installations et leurs propres utilités. Par exemple, le robinet à eau bouillante peut être combiné à un mitigeur mono-commande et s’avère pratique pour le café, ou cuire des pâtes par exemple.

D’autres types de robinets

Il existe encore toutes sortes de robinets, tels que les robinets «de fenêtre», qui peuvent être enfoncés dans le plan de travail ou bien retirés de leur socle. Ils sont comme leur nom l’indique, adaptés si votre évier se trouve devant une fenêtre. Il y a également les robinets à levier intégré pour le bouchon de l’évier, pour permettre d’ouvrir et fermer le bouchon sans plonger vos mains dans la vaisselle. Mais aussi des robinets lumineux, des robinets électroniques qui décèlent votre présence, des robinets mélangeurs (robinets traditionnels où vous mélangez vous-même l’eau froide et l’eau chaude en tournant les deux boutons des températures). Vous saurez trouver votre bonheur.

Les différents types de baignoires

Outre dans votre salle de bain le choix de robinets, vous avez également la possibilité de choisir entre différents types de baignoires. La salle de bain étant devenue un véritable endroit de bien-être, le choix de baignoire en est devenu encore plus grandiose. Il existe de nombreux modèles s’adaptant à vos besoins et au design que vous souhaitez donner à votre salle de bain.

Les baignoires esthétiques à poser

Il existe différentes sortes de baignoires à poser, chacune répondant à certaines normes. En dehors des baignoires traditionnelles, on retrouve la baignoire à encastrer. C’est l’une des plus connues. Elle se constitue généralement d’une baignoire droite en acrylique, et d’un extérieur généralement en fibre. On la retrouve encastrée dans du bois ou bien entourée de carrelage, pour lui apporter un certain design. Elle peut être contre un mur de la salle de bain ou bien encastrée dans un angle. Ou encore, une baignoire encastrée peut être également au sol. Elle est enfoncée dans celui-ci ou dans un faux sol relevé. On y accède en empruntant des marches. C’est une baignoire design, idéale pour les grandes salles d’eau. La deuxième sorte de baignoire à poser, est la baignoire en îlot. C’est la tendance actuelle, elle se pose telle qu’elle au milieu de la salle de bain ou même dans une chambre. Elle est très esthétique. Comme je vous l’ai dit, la baignoire est devenue un accessoire de décoration pour une salle de bain. Les baignoires les plus tendances sur le marché actuel sont la baignoire lumineuse. Elle est parfaite pour un moment de détente et de bien-être. Son revêtement en polyéthylène diffuse la lumière. Les baignoires encastrables qui s’adaptent à toutes vos envies, la baignoire en îlot comme vue plus haut mais aussi la baignoire sur pied, qui donne un côté vintage tout en étant personnalisable.

Les baignoires adaptables à chacun

Le design des nouvelles baignoires ont été réfléchis pour s’adapter à chacun. J’entends par là, aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées, aux bébés et même aux personnes ayant une petite salle de bain. En effet, il existe des baignoires spéciales nourrissons qui suivent leur évolution grâce à un système gonflable et pliable. Des baignoires pour les seniors ce sont des baignoires à sabot, qui ont le seuil abaissé, combiné, elles répondent aux besoins des personnes âgées mais aussi des personnes ayant un handicap. Les minis baignoires font également partis de la catégorie des baignoires adaptables, puisqu’elles s’adaptent aux espaces les plus petits et à des petits budgets également.

Le chauffe-eau à gaz

Moins populaires que les chauffe-eaux électriques, un chauffe-eau à gaz peut être plus intéressant, notamment pour votre famille. Cependant, il existe énormément d’offres sur le marché ainsi il est compliqué de faire un choix. Voyons ensemble les caractéristiques d’un chauffe-eau à gaz, les avantages ainsi que les inconvénients.

 

Les différentes caractéristiques du chauffe eau à gaz

La principale caractéristique du chauffe-eau à gaz est la production d’eau chaude sanitaire destinée à une utilisation domestique par exemple pour les bains ou les douches. L’eau peut être produite de deux façons différentes : instantanée ou accumulée, selon les différents modèles. Un chauffe-eau à gaz chauffe l’eau au moyen de gaz naturel, butane ou propane. Contrairement aux chauffe-eaux électriques, le chauffe eau à gaz utilise un brûleur et non une résistance. Par un circuit de chauffage, l’eau chaude est conduite pour approvisionner les émetteurs de chaleur tels que les chauffages d’appoint. On utilise un chauffe-eau lorsqu’il n’y a pas de chaudière. En revanche s’il y en a un, elle fera le rôle du chauffe-eau.

 

Les avantages du chauffe eau à gaz

Il existe différents avantages que d’utiliser un chauffe-eau à gaz. Le premier avantage est son coût. En effet, acquérir un chauffe-eau à gaz est un investissement rentable et sur le long terme. Le deuxième est son rapport qualité/prix qui s’avère être plus que correct. De plus, sa consommation énergétique est plus faible que les chauffe-eaux électriques. Autre point fort : vous pouvez également acquérir des aides financières. Il n’y a nul besoin de stockage lorsqu’il y a raccordement au gaz de ville.

 

Les inconvénients du chauffe eau à gaz

Il existe également des inconvénients que d’utiliser un chauffe-eau à gaz. Tout d’abord, il vous faudra disposer d’une bombonne à recharger lorsque votre chauffe-eau marche grâce au propane. Cette dernière est d’ailleurs chère, son coût étant supérieur à celui de l’électricité ou du fioul. Le prix du baril de pétrole influence fortement sur le prix du gaz, ce qui peut être rédhibitoire. Disposé d’un chauffe-eau à gaz n’est malheureusement pas une solution écologique en soi, puisqu’elle rejette du CO2. Son prix d’achat requiert être également un point faible, puisqu’il est supérieur aux chauffe-eaux électriques. Dernier point : il ne peut être installé sous aucun prétexte dans une salle de bain ou dans une chambre pour exemple. Une aération naturelle doit être pensée pour ce type d’installation.

Le chauffe eau solaire

Le chauffe eau solaire est une solution, performante, économique et durable. Des panneaux solaires thermiques devront être installés pour ce type de chauffe-eaux. Voyons ensemble ce qu’est ce type de chauffe-eau, ses avantages, son fonctionnement et comment l’installer.

 

Qu’est ce que le chauffe eau solaire ?

Le chauffe eau solaire repose sur un principe simple. Il capte l’énergie des rayons du soleil pour ensuite l’utiliser afin de chauffer l’eau sanitaire qui sera utile pour votre WC. Il couvre environ 50% des besoins en eau chaude sanitaire de l’habitat, tout en baissant la facture. Le chauffe eau solaire est composé de divers éléments :

– Des capteurs thermiques, présents sur le toit. Ces derniers absorbent le rayonnement pour chauffer le fluide y circulant.
– Un ballon de stockage de l’eau sanitaire. Il intègre un circuit de canalisations étanches.
– Une station solaire. Son rôle est d’être l’interface entre le ballon ainsi que les capteurs. Il contient également les éléments de commandes ainsi que de gestion de l’énergie.

 

Les avantages du chauffe eau solaire

Le chauffe eau solaire présente une multitude d’avantages. Les voici :

– Une énergie qui s’avère être totalement silencieuse.
– De grandes économies d’énergie. Au maximum, elles peuvent être de l’ordre de 70%.
– Tous vos besoins en eau chaude seront couverts.
– Avec le chauffe-eau solaire, vous aurez droit à un crédit d’impôt de 50%.
– Cette solution est hautement écologique. En effet, le solaire est une ressource naturelle, inépuisable, propre et gratuite. L’utilisation d’un chauffe eau solaire génère peu de gaz à effet de serre.

 

Fonctionnement et installation du chauffe eau solaire

Le fonctionnement d’un chauffe eau solaire s’avère être très simple. En effet, il marche au moyen de l’énergie utilisée par les panneaux solaires. Par la suite, l’énergie est absorbée au moyen d’un fluide caloporteur restituant la chaleur dans le ballon d’eau chaude. Puis, le ballon stocke l’eau pour la restituer selon l’utilisation. Pour parfaitement installer un chauffe-eau solaire, il faut disposer chez vous d’une pente de toit orientée Sud, et dotée d’une inclinaison de 45°. Elle devra être dégagée. Un chauffe eau solaire peut aussi être installé dans un jardin. Pour installer ce type de chauffe-eau, il faut installer des panneaux solaires thermiques sur votre toit, sur une surface de 3 à 5 m² environ. Il faut noter que plus le taux de couverture solaire augmente, plus la surface nécessaire baisse. Ensuite, ces panneaux sont directement reliés à un ballon de stockage d’eau chaude.

Comment installer un WC ?

De nos jours, les WC sont des équipements extrêmement facile à installer puisque la plupart du temps ils sont vendus en pack pré-réglé et pré-équipé.  Voyons ensemble le lieu d’emplacement de vos WC, la fixation de la cuvette ainsi que l’installation du réservoir. Vous pouvez également voir comment installer un chauffe-eau ainsi qu’un cumulus.

 

Choisir le lieu d’emplacement de votre WC

Pour bien choisir le lieu d’emplacement de votre WC, il faut d’abord réfléchir à l’espace. En effet, la taille moyenne pour l’implantation du WC doit être d’un mètre carré soit 20 cm de chaque côté et 40 cm pour le devant. Il faut veiller à installer votre WC à côté d’une conduite d’évacuation qui sera de préférence en PVC et doté d’un diamètre de 100 mm ainsi que d’une alimentation en eau. Dernier point : il faudra faire attention à l’implantation de la buse d’évacuation qui doit être situé au sol ou au mur.

 

Fixation de la cuvette de votre WC

Pour remplacer vos WC ou bien simplement l’installer, il faudra tout d’abord positionner la cuvette, la joindre à la buse d’évacuation et puis repérer les différents emplacements des points de fixation au sol. Ensuite contrôler que la cuvette soit à niveau puis éventuellement positionnez-la à l’aide de mastic. Enlevez la cuvette, percez le sol et puis disposez des chevilles. Dernier étape de la fixation de la  cuvette : raccordez-la à la buse au moyen par exemple d’une pipe d’évacuation extensible. Et enfin mettez-la sur un lit de silicone avant sa fixation.

 

Installer le réservoir de votre WC

En ce qui concerne l’installation du réservoir de votre WC, veillez à respecter les étapes suivantes :

– sur la cuvette, mettez le réservoir
– fixez ce dernier au moyen de longues vis spéciales (veillez à ne pas oublier les rondelles pour l’étanchéité)
– disposez la chasse d’eau
– joignez l’alimentation en eau au réservoir (en veillant à ne pas oublier les joints)
– vissez ces éléments cités ci-dessus entre eux, en évitant de détériorer les joints. Pour cela, ne forcez pas trop sur ces derniers
– Dernier point : posez le mécanisme de la chasse d’eau

 

Conclusion

La taille moyenne pour l’emplacement de votre WC doit être d’au moins un mètre carré, 20 centimètres de chaque côté et 40 centimètres pour le devant. La seconde étape sera de fixer votre cuvette en respectant scrupuleusement diverses étapes, puis installer le réservoir de WC.

Comment installer un cumulus électrique

Le chauffe-eau ou cumulus électrique génère de l’eau chaude. Il peut être efficace pour gérer plus facilement ses coûts au niveau de l’eau chaude. Il est utile et simple d’entretien. De plus, il existe une large gamme de cumulus qui satisferont vos demandes selon vos besoins. Regardons de plus près comment installer un cumulus électrique.

 

Avantages et choix du cumulus électrique

Le choix d’un cumulus électrique présente de nombreux avantages tels que la maîtrise de vos dépenses, il s’adapte à vos besoins en termes de quantité d’eau chaude. Joint à un contacteur électrique heures creuses, il vous fera faire d’autant plus d’économies puisqu’il chauffera seulement pendant les heures creuses, notamment la nuit. Un de ses autres points forts est sa fiabilité, et le peu d’entretien qu’il nécessite. Il existe différentes sortes de cumulus électrique qui s’adapteront à votre habitat. Ils sont les petits chauffe-eau (10, 15 ou 30 litres), les chauffe-eaux à accumulation (50 à 500 litres) et les cumulus horizontaux.

 

Installation du cumulus électrique

Diverses manœuvres sont à faire avant d’installer votre cumulus électrique. Il vous faut le protéger des surpressions au moyen d’un groupe de sécurité (l’importance du groupe de sécurité) neuf. Il faut poser des raccords isolants pour bien protéger le cumulus. L’ensemble doit être conforme à certaines normes telles que la norme NFC 15-100. Il faut également installer sur l’arrivée d’eau froide un réducteur de pression. Il vous faut ensuite installer votre cumulus électrique à l’aide de vis de gros diamètre. Si vous souhaitez le fixer sur un mur qui s’avère être non porteur, utilisez un trépied pour compléter la fixation. Il vous faut joindre le cumulus avec l’arrivée d’eau froide ainsi que d’eau chaude et rendre étanche toute la tuyauterie au moyen de téfions ou de filasses.

 

Entretien du cumulus électrique

Il faut veiller à bien entretenir son cumulus électrique, afin d’augmenter sa durée de vie jusqu’à 15 ans. C’est pour cela qu’il est nécessaire de faire appel à une entreprise telle que Chauffe-eau Réseau  tous les deux à trois ans, dans le but de vérifier l’état de votre cumulus électrique. Si vous faites appel à Chauffe-eau réseau un professionnel interviendra sur l’usure de votre réservoir et de ses résistances, sur l’isolation des canalisations, sur l’état du revêtement ainsi que sur les dépôts de calcaire. Dernier conseil : n’oubliez pas de faire tourner votre cumulus électrique pour éviter le risque d’entartrage. Enfin en cas de gel, n’oubliez pas de vidanger.

Bien entretenir une baignoire

La baignoire demande un entretien régulier de votre part. Pour ne pas avoir à la rénover au bout de quelques années, un simple rinçage n’est pas suffisant. C’est pour cela que je vais vous montrer quelques conseils pour bien nettoyer votre baignoire. Outre votre baignoire, n’oubliez pas d’entretenir votre robinet et vos WC.

 

Les précautions à prendre pour bien nettoyer votre baignoire

Voici une multitude de conseils pour bien nettoyer votre baignoire :

– Optez pour une nettoyage naturel à base de savoir naturel, jus de citron ou vinaigre blanc.
– Évitez les éponges abrasives ainsi que l’ammoniaque et la soude caustique.
– N’utilisez pas de produits colorants tels que les shampoings pour coloration et décoloration, les sels de bain ou encore les crèmes capillaires qui peuvent tâcher le revêtement.
– Veillez à ne pas avoir de fuites du robinet ou du mitigeur de votre baignoire, ainsi vous éviterez d’avoir des tâches jaunes ou vertes durables sur votre splendide baignoire.
– Abstenez vous de laver vos animaux dans votre baignoire, pour ne pas laisser de marques de griffures.

 

Éliminer les menaces invisibles de votre baignoire

Lors de l’entretien de votre baignoire, il ne faut pas oublier les menaces invisibles. A chaque élément, son propre entretien :

– En ce qui concerne la baignoire, l’écran de baignoire et divers accessoires ; faites attention aux traces de calcaire. Pour éliminer les moisissure et prévenir pour ne pas en avoir, utilisez de l’eau oxygénée ou du bicarbonate de soude.
– Pour ce qui est de la robinetterie, nettoyez les filtres de robinet ainsi que le mitigeur de votre baignoire. Si l’encrassement est trop présent, il faudra laisser tremper les filtres une nuit dans une bassine remplie d’eau et de vinaigre blanc.
– Il vous faudra désinfecter et désodoriser régulièrement vos siphons et évacuations. Il est conseillé d’utiliser des gels à base de ferments vivants afin de ne pas abîmer les tuyauteries mais également par respect pour l’environnement.
– Et pour finir, n’oubliez pas d’aérer votre salle de bain pour éviter l’humidité.

 

Un nettoyage 100 % naturel de votre baignoire

Voici quelques idées 100 % naturelles pour nettoyer votre baignoire. Pour les rayures, le bicarbonate de soude est idéal.  En ce qui concerne le calcaire, pensez à utiliser le citron et le vinaigre blanc. Et un dernier petit conseil, pour le tartre l’essence de térébenthine fait des merveilles. Tous ces produits naturels n’endommageront pas votre baignoire.